Green de l’Espoir

19 Juin 2021

Télécharger la brochure

En préalable à l’organisation de la compétition du 19 Juin 2021 au profit de l’association Vaincre la Mucoviscidose dans le cadre des Green de l’Espoir, Jean Baptiste Fontanarosa, directeur du Golf de St Germain les Corbeil a eu la gentillesse de nous accorder quelques instants pour échanger autour du golf, des compétitions caritatives et des différents protocoles permettant de continuer à pratiquer ce sport.

Rotary Club Montgeron : Bonjour Jean-Baptiste, nous nous rencontrons aujourd’hui dans le cadre de la compétition que nous organisons sur le golf le 19 Juin au bénéfice de l’Association Vaincre la Mucoviscidose. Peux tu te présenter et nous présenter le golf ?
Jean-Baptiste Fontanarosa : Je suis Jean-Baptiste Fontanarosa, directeur du Golf de St Germain les Corbeil depuis 2019. J’ai eu une première moitié de vie dans l’industrie cinématographique et j’ai effectué une reconversion comme directeur de Golf avec un stage en entreprise au Golf de St Germain les Corbeil. Je suis golfeur depuis 25 ans et ai toujours aimé jouer sur ce golf en particulier, c’est pourquoi j’ai souhaité prendre la direction de ce golf pour y instaurer cette ambiance conviviale et familiale qui correspond à mes valeurs

RCM : Justement, quelles sont les spécificités de ce parcours ?
JBF : Ce parcours est réputé très technique. Il a pour particularité d’être situé dans une résidence avec deux parties très distinctes : une première partie vallonnée, dans les bois, très étroite et une deuxième partie beaucoup plus tolérante

RCM : On perd souvent le moral sur les 5 premiers trous…
JBF : On perd le moral, on perd des balles, on perd son jeu mais la récompense c’est notre belle terrasse à l’issue du trou 9

RCM : Quels sont les objectifs du Golf de St Germain aujourd’hui ?
JBF : Nous avons des objectifs partagés avec le green keeper qui est sur le golf depuis 3 ans tout en étant également celui du golf de Sénart…

RCM : Qui appartiennent tous les deux au groupe UGolf …
JBF : Tout à fait. On les gère de manière indépendante mais on essaye de travailler en synergie car l’abonnement est commun aux deux golfs, nous avons donc la même clientèle. Nous refaisons les départs régulièrement. En ce moment nous avons un gros programme sur les bunkers, nous avons finalisé le déboisement de toutes les zones pour « aérer l’oeil ». Nous venons également de terminer le carottage des greens et avons établi un programme de sablage des fairways cet hiver pour mieux drainer

RCM : Tu as évoqué l’appartenance à UGolf. Quel est leur apport ?
JBF : Le golf gère ses propres finances provenant des membres, de l’enseignement, des animations,…L’intérêt d’UGolf, c’est une vrai structure qui nous épaule et qui nous permet de bénéficier d’effets volumes dans nos investissements puisque UGolf gère plus de 50 golfs. Dans cette période économiquement compliquée, l’appartenance au groupe UGolf permet de surmonter cette épreuve. Il y a également une forte solidarité entre les différents golfs du groupe.

RCM : Malgré la concurrence entre les parcours ?
JBF : Notre but à chacun est bien sur d’attirer des golfeurs mais je considère que le joueur de golf vient avant tout dans un golf où il se sent bien. Je cherche donc à transmettre ma passion car 80% des golfeurs ne font pas de compétition même si le golf de St Germain les Corbeil brille par les résultats de ses équipes des jeunes aux seniors. On trouve donc de tout ici.

RCM : Justement, il y a de nombreuses formules d’abonnement. Quelle serait la proportion d’abonnés selon toi ?
JBF : Nous avons environ 400 membres et une centaine d’abonnés pour les enseignements. Il faut savoir que pour moins de 100€ par mois vous pouvez avoir des cours à volonté, l’accès au parcours et un sac de golf avec une demie série pour aider à débuter. Nous axons également sur la proximité puisque nous sommes un golf urbain. Nous avons des golfeurs bénéficiant des formules d’abonnement groupées (sud est parisien, ugolf,…).

RCM : J’aimerais que nous évoquions la compétition à venir et plus généralement le lien caritatif existant au Golf de St Germain. C’est la 2ème fois que nous organisons cette compétition dans le cadre des Green de l’Espoir. Peux tu nous décrire le fonctionnement et pour commencer, la grande question puisqu’une voiture sera à gagner au trou en 1 : Est ce si fréquent de faire un trou en 1 ?
JBF : Non (rires). Mais ça arrive. Il est arrivé que 2 personnes fassent un trou en un dans la même compétition mais seul le premier gagne la voiture !! En général, les formules de jeu caritatives n’attirent pas les joueurs du « sportif » (les golfeurs qui participent notamment à des compétitions par équipes) avec des index à 1 chiffre. Le trou en un demeure donc un vrai coup de chance. De ce fait, tous les joueurs sont égaux devant ce challenge. La tradition veut que celui qui fait un trou en un offre à boire à toutes les personnes du club house.

RCM : Pour revenir à la construction d’une compétition…
JBF : On organise un peu plus de 100 compétitions par an entre Mars et Octobre. Certaines sont organisées par le club. Pour jouer, on s’acquitte d’un droit de jeu (NDLR : Green Fee) et d’un droit de compétition. Il y a quelques compétitions caritatives, les Green de l’Espoir en font partie tout comme le Téléthon.

RCM : Que peux tu nous dire en terme de timing ?
JBF : Une compétition ne se prépare pas le mois d’avant. Il faut aller chercher des sponsors, organiser le buffet de remise des prix et trouver son financement, questionner le golf sur sa participation. Pour notre part, les droits de compétition sont intégralement reversés aux oeuvres caritatives. On constate que même si les droits de compétition sont souvent plus importants pour une compétition caritative (NDLR : 20€), les joueurs s’inscrivent plus volontiers en sachant que
c’est pour une oeuvre caritative. De même, nous allons commencer dès maintenant à communiquer sur la compétition

RCM : Comment s’organise la communication effectuée par le golf ?
JBF : Actuellement, nous communiquons déjà sur les compétitions du mois de Mai. J’ai un fichier de golfeurs. Lorsque nous arrivons dans la période avec 2 ou 3 compétitions par semaine, nous mettons en place une NewsLetter envoyée à environ 10 000 personnes sachant que chaque golf a sa propre base de données. Nous communiquons également sur notre compte Facebook

RCM : Nous allons également aborder la période particulière liée aux conditions sanitaires. Peux tu nous dire quels sont les protocoles qui ont été mis en place pour permettre la poursuite de l’activité ?
JBF : Nous avons la chance d’avoir une fédération active et d’être un sport de plein air. Nous nous sommes adaptés en enlevant les rateaux dans les bunkers par exemple. On évite tout ce qu’on doit toucher. La fédération a signé un engagement pour nous tous, golfeurs. Ce protocole nous permet de jouer. Le golf s’étend sur 60 hectares et il y a 120/130 joueurs lorsque le golf est plein donc nous avons de la place. On ne met pas de chariot à disposition, pendant longtemps, l’aire de lavage a été supprimée, les seaux sont dans une solution désinfectante. Nous ne cherchons pas à golfer comme avant. Je me suis aperçu que les golfeurs font très attention.

RCM : Est ce que tu as senti que du fait de cette ouverture, de nouvelles personnes sont venues au golf ?
JBF : La fédération a noté que des personnes sont venues au golf car sport de plein air donc autorisé. Sur les golfs UGolf, on constate une surfréquentation depuis Mai 2020. Depuis Janvier, nous avons eu des scores de fréquentation jamais atteints à cette période. Il s’agissait d’une anticipation avec la peur du confinement à venir. Les golfs urbains comme nous bénéficient également de la restriction de déplacement des 10 kms

RCM : Avant de nous quitter et en te remerciant pour ta disponibilité, souhaites tu ajouter quelques mots ?
JBF : Je dis à tous de venir participer aux opérations caritatives quel que soit le modèle. La situation Covid a amené le restaurateur du golf à déposer le bilan et malgré la situation, nous venons de trouver une nouvelle personne pour reprendre la restauration sur les principes de ce que je souhaite pour mon golf : une ambiance familiale, conviviale.

RCM : On se retrouve donc pour la remise des prix sur la terrasse le 19 Juin !!!